Billet d'humeur/ Humour

Les nouvelles trentenaires : « génération Wonder Woman »!!!

smv13-skinny-dc-comics-wonder-woman-1301490898-zoom-5762627b765c7

 

Avant les gens choisissaient un métier et s’y tenaient toute leur vie pour la plupart. Aujourd’hui de plus en plus personnes vivent plusieurs vies professionnelles au cours de leur existence. La faute au monde du travail qui a de moins en moins de considération pour les gens, qui en demande toujours plus sans rien en retour…

On est entré dans l’air de « l’esclavagisme moderne ».

 

Mais nous sommes moins résignés qu’avant, beaucoup d’entre nous se reconvertissent et deviennent même leur propre patron, pour s’affranchir du monde cruel de l’entreprise.

Mais pour une femme, cela demande encore plus de courage car il faut arriver à conjuguer l’envie d’une carrière, épanouissante et gratifiante, à celle d’être mère.

J’ai donc décidé de vous écrire, pour vous parler un peu de la nouvelle aventure dans laquelle je me suis lancée, mais surtout pour vous parler des femmes qui m’ont inspiré et que j’admire. Des femmes qui entreprennent. Des femmes fortes qui décident vraiment de leurs vies et qui n’ont pas peur de prendre des risques.

Bref, des héroïnes du quotidien qui cassent la baraque !

 

Moi : apprentie Wonder Woman

16722703_10202695327741884_7840516032265870594_o

J’ai toujours voulu faire un métier qui me passionne. Faire un travail qui m’emmerde jusqu’à la fin de ma vie, très peu pour moi ! Mon attirance pour l’art, m’a mené à faire des études dans la mode puis dans le cinéma. Ce qui n’a pas abouti à grand-chose.

Je me suis retrouvée, à 27 ans, avec l’impression de ne pas avancer dans la vie et de ne pas grandir. Alors, j’ai pris la voie, de ce que je croyais être la sagesse, en reprenant des études dans le domaine du merchandising. Je me suis dit que c’était dans mes compétences, qu’il y avait du travail dans ce domaine, que j’exprimerai mon côté créatif et en même temps que j’aurais une certaine stabilité.

Au début c’était génial, je suis rentrée directement en deuxième année de BTS et cela a été un vrai défi… Et moi les défis j’adore ça !!!

J’ai bossé comme une acharnée pour me remettre à niveau. J’étais épuisée mais épanouie comme jamais. J’apprenais un tas de nouvelles choses, je participais à des projets stimulants et créatifs. J’ai eu mon diplôme et même mon billet d’entrée pour une licence de responsable merchandiser.

J’étais surmotivée ! Apprendre encore de nouvelles choses, gagner en compétence, pour arriver à mettre mon plan à exécution.

Le plan : décrocher un poste de responsable merchandiser, acheter un appartement avec mon homme et faire un enfant.

Après quelques mois de galère, je décroche ce que je pensais être le Graal.

Un poste de cadre pour l’une des enseignes d’un très grand groupe de prêt-à-porter.

On me donne la supervision du merchandising de 11 magasins en France.

Oh comme j’étais fière d’accéder à ce statut et d’avoir atteint mon but… Mais il ne m’a pas fallu longtemps pour réaliser ma connerie. Au bout de quelques semaines seulement, je m’aperçois que je n’ai plus de vie personnelle : je ne suis pratiquement jamais chez moi, je fais des horaires de malade pour un salaire qui n’en vaut pas la peine et le peu de temps que j’ai à consacrer à mon amoureux, je suis crevée et parasitée pas le travail.

Le constat est clair : ce taf me rend malheureuse !

Et je me dis : «la vie est trop courte pour ces conneries !»

Le déclic va venir de mon homme ! Il veut un projet commun. C’est là, qu’est arrivé l’idée de créer une chaîne Youtube sur la mode.

Je quitte mon job pour sauter à pieds joints dans cette aventure.

Je prends énormément de plaisir dans ce nouveau projet mais tout n’est pas simple, je me pose beaucoup de questions.

Cela aurait sans doute été plus simple si j’avais quelques années de moins mais à 30 ans je me mets la pression…

Je veux vraiment me consacrer à ce projet, lui donner le temps de décoller et de porter ses fruits. Mais j’ai peur de me laisser prendre par le temps et de passer à côté du rôle de maman.

La question que je me pose c’est : « Est-ce-que l’on peut tout avoir ? »

Et en mon for intérieur je dis : oui!

Car heureusement pour moi, j’ai eu la chance de croiser des femmes dans la vie qui me conforte dans l’idée que nous avons une force incroyable qui nous permet d’y arriver.

 

girl-poert

Donatienne : le modèle

Quand j’ai repris mes études, j’ai fait la connaissance d’une prof vraiment géniale. Premières minutes du cours, elle se présente, nous parle de son parcours.

Cette femme a été responsable merchandising pour Le Bon Marché, Les Galeries Lafayette, La Samaritaine, elle a créé une marque de mode et décoration pour enfant, elle fait du conseil en image et du visuel merchandising en free-lance.

J’ai été littéralement éblouie par cette femme qui représente tout ce que j’ai toujours voulu devenir.

C’est à dire une femme pleine d’expérience, qui n’as pas peur d’explorer de multiples chemins et qui a su exploiter tout son potentiel !

J’ai appris à la connaître de façon plus intime avec le temps et mon admiration pour elle n’a fait que grandir car j’ai découvert qu’en plus de mener une vie professionnelle riche et exaltante, elle le faisait tout en élevant deux merveilleux garçons. Et qu’elle prouesse d’être aussi accompli en tant que femme et mère à la fois. Mais ce qui m’a le plus frappé chez elle, c’est son incroyable générosité. Dans les moments de doute, elle a toujours été une oreille attentive, une amie qui conseille et rassure. Elle fait partie de ses rares personnes qui ont le pouvoir de vous faire sentir invincible et de vous donner le sentiment que vous pouvez soulever des montagnes et conquérir le monde.

Pour moi Donatienne est une véritable pionnière, un modèle à suivre pour toutes les femmes de ma génération. Sa force, son assurance et sa liberté seront toujours pour moi un exemple à suivre.

Nathalie : la wonder woman à l’état pur

La première fois que j’ai rencontré Nath c’était pour un shooting photo.

Elle avait fait appel à moi comme modèle, pour poser dans le magasin web qu’elle était en train de créer.

Entre nous cela a tout de suite « matcher ». Sûrement parce que nous partageons la même folie.

Nous avons toujours eu en commun cette envie féroce de créer et de se réinventer sans cesse…

Nath, c’est vraiment la superhéroïne dans toute sa splendeur !

Je vous parle d’une femme, qui est mère d’une petite fille en bas âge, qui est visuel merchandiser, qui prend des cours du soir de décoratrice d’intérieur et qui est en train de créer sa marque de vêtements tout en attendant son deuxième enfant !!!!

Comment vous dire que cette nana est hallucinante…

Le plus incroyable dans tout ça, c’est qu’elle a toujours le sourire et une pêche d’enfer !

On dirait qu’elle n’a peur de rien et que rien ne peut lui résister !

C’est celle qui m’a fait comprendre que dans la vie il n’y a pas besoin de choisir, que tu peux tout conjuguer et que les choses trouvent leur place naturellement.

 

Chloé : mon alter ego

Mon amie Chloé s’est lancée en tant que visuel merchandiser free-lance très peu de temps avant que je me lance dans la création de ma chaîne Youtube.

Du coup on se conseille, on partage nos inquiétudes, on se soutient.

Enfin, c’est surtout elle qui me soutient. Elle doute beaucoup moins que moi.

Elle a toujours de nouveaux projets en tête et n’arrête jamais d’avancer.

J’ai une chance folle d’avoir à mes côtés ce petit bout de femme à la détermination et au courage immense.

Elle est toujours là pour me rebooster, me redonner confiance en mon projet et calmer mes inquiétudes.

C’est agréable d’avoir quelqu’un qui vit une aventure similaire à la sienne, qui passe par les mêmes étapes, on se sent moins seule et incomprise.

Et quand cette personne à l’énergie et la bienveillance de Chloé c’est comme si vous aviez de la potion magique.

Avec un petit coup de fil et ça repart !

Vous l’aurez compris, il ne s’agit pas d’un simple article mais plutôt d’une lettre d’amour !

Une lettre d’amour à ces femmes qui m’ont inspiré, soutenu et donné l’espoir que je pouvais être celle que je veux sans concession.

Si vous aussi, vous êtes en train de changer de vie et de vous lancer dans de nouveaux projets, je vous souhaite d’avoir la chance de croiser des femmes aussi extraordinaires que celles que j’ai la chance de connaître.