mode, Non classé

Shopping addict !!!

Et non je n’ai pas disparu de la surface de la planète !!!shopping addict

C’est juste que ma chaîne Youtube me donne beaucoup de travail et que le peu de temps libre que j’ai, je le passe à faire du shopping.

D‘ailleurs, c’est le sujet du jour : le shopping ou plutôt mon addiction au shopping !

C’est vrai que niveau fringue chez moi c’est du grand délire. Mon mec qui occupe deux petites étagères hallucine complètement de voir que mes fringues prennent autant de place.

C’est vrai qu’une commode, un placard, deux penderies, quatre grandes étagères et trois grosses valises ça commence à faire beaucoup…

Mais c’est plus fort que moi je n’en ai jamais assez, il me manque toujours quelque chose…

29745456_10204269862984281_1477800877_n

Bon en vérité il ne me manque plus rien depuis bien longtemps, c’est plutôt que j’ai toujours envie de quelque chose. Le pire, c’est que quand je fouille dans mes placards, je retrouve des vêtements avec leur étiquette donc que je n’ai jamais porté et le must c’est les vêtements que j’ai oublié avoir acheté.

Comme si pendant mes séances de shopping je n’étais plus moi-même… D’ailleurs c’est le cas, par exemple, je déteste le sport mais j’ai élevé le shopping au rang de sport extrême et là je peux vous dire que je suis prête pour les JO. Je suis capable de faire les magasins pendant 8h d’affilées sans faire de pause. Je peux vous dire qu’elles ont du mérite les copines qui font du shopping avec moi. Ma petite sœur ne s’est toujours pas remise de l’expérience et en parle encore comme d’un moment de grande souffrance.

En même temps c’est dur de résister surtout que maintenant c’est un peu les soldes toute l’année. C’est comme si c’était tous les jours le beaujolais nouveau pour un alcoolique.

Si je me permets cette comparaison c’est que le shopping est une véritable addiction, au même titre que l’alcool ou la drogue ! Comme une toxicomane, je me trouve des excuses et des bonnes raisons de replonger et je mens régulièrement sur mes achats !

29745738_10204269862624272_1577077816_n

Les excuses que je me trouve :

Je me dis que quand j’aurais des enfants je ne pourrais plus me permettre ce genre de folie et du coup je me rassure en me disant que je suis en train d’investir pour l’avenir.

Quand je fais un gros achat très cher, genre un beau sac, je me dis que je l’offrirai à ma fille (que je n’ai pas encore) et que du coup elle l’offrira à sa propre fille… On se transmettra ce sac de génération en génération et bla bla bla !

Quand j’abuse pendant les soldes, je me conforte dans l’idée que je fais des économies et non pas que je viens de claquer la moitié de ma paie en une heure sur internet !

Voici les mensonges et petites ruses pour dissimuler ou minimiser vos achats :

Si ton mec te voit avec un nouveau vêtement et commence à te faire la morale, voilà la parade à adopter : « Chéri, t’abuses ça fait un bon moment que je l’ai mais de toute façon ça ne m’étonne pas que tu ne t’en souviennes pas, tu ne me regardes plus, tu fais plus vraiment attention à moi !»

Alors oui je sais, ce n’est pas très joli joli et c’est déloyal mais ça marche à tous les coups. De une, parce que les mecs ont une mémoire de poisson rouge et de deux parce que vous avez touché la corde sensible de la culpabilité.Alors même s’il doute, il ne se risquera pas à vous contredire de peur de s’enfoncer ! C’est imparable !

Si vous avez trop usée et abusée de la parade numéro une en voilà une autre. Elle consiste tout simplement à lui dire que cet achat date des soldes et que vous attendiez le bon moment pour le porter. Et oui ça passe toujours mieux quand c’est soldé !

Et sinon la règle de base, c’est de soustraire de 10 à 40 euros du prix réel de votre achat pour minimiser votre délit.

29550459_10204269863704299_224223571_n

En écrivant cet article je me suis demandée à quel point j’étais dans l’abus et pour le savoir j’ai décidé de faire un recensement, voilà le résultat :

98 t-shirts : honnêtement je n’ai même pas envie de me justifier tellement c’est absurde d’en avoir autant et le pire c’est que j’en ai déjà repéré au moins quatre autres à ajouter à ma collection.

28 jeans : bon là je ne sais pas si c’est mon échelle de valeur qui déconne mais je ne trouve pas ça délirant.

67 pulls : et avec ça j’arrive encore à attraper la crève !

61 vestes et manteaux : en même temps faut bien se couvrir. On est censé être au printemps et pas plus tard que la semaine dernière il tombait de la neige ! C’est la faute de la météo pas la mienne.

73 paires de chaussures : quoi dire, à part que quand tu es fan de Carrie Bradshaw de « Sex and the city », c’est un minimum.

91 rouge à lèvres : alors là typiquement c’est le genre d’achat que je ne maitrise pas. Je peux en acheter trois voir plus dans une même journée et je dois avoir le même rouge en 5 exemplaires à une demi-teinte près et il faut savoir que je me balade avec minimum 5 tubes de rouge à lèvres dans mon sac à main ! On ne sait jamais, au moins je suis équipée.

29550480_10204269864024307_1889899268_n.jpg

Je vais m’arrêter là parce que sinon je passe la journée à compter mes fringues !

Mais je dois avouer que je culpabilise un peu en voyant les chiffres.

Du coup j’ai pris une bonne résolution : faire de la place grâce à « Vinted » !

Bah oui il faut bien faire de la place pour les nouveaux arrivant. La collection d’été est en train de sortir !

Billet d'humeur/ Humour, mode

Sexe, mensonge et pyjama !!!

sexe, mensonge et pyjamaLe froid est définitivement de retour. Plus question de déambuler en tenue légère chez nous, sauf si on a un chauffage qui nous donne l’impression d’être à Copacabana !

Soyons honnête, même si vous êtes « trop belle au naturel » comme l’a chanté Doc gynéco le pyjama n’a jamais été l’atout sexy des femmes.

Et ça même si vous l’appelez pantalon d’intérieur comme c’est devenu la mode depuis quelques années. C’est comme quand j’étais caissière chez Go sport pendant mes études. On nous appelait les hôtesses de caisse pour que ça
 paraisse plus valorisant mais le résultat était le même, je passais mes après-midi à encaisser des clients casse couilles, point barre !!

C’est pareil pour notre « pantalon d’intérieur », il s’agit juste d’un pyjama avec un nom de scène !

Ce que je trouve amusant, c’est la façon dont notre tenue d’intérieur évolue au fil du temps dans une relation de couple. Petit récap …

Phase 1

C’est le début de la relation, donc forcément on a envie de donner une bonne image à Jules, peu importe la situation…

C’est pour ça qu’on traîne des soirées entières en sous-vêtements sexy ou en nuisette affriolante, le but étant de lui faire croire que vous êtes une femme toujours au top ! Alors qu’on sait très bien que n’importe quel être humain normalement constitué ne peut pas toujours l’être… Mais bon, c’est le début, j’ai envie de dire il faut ce qu’il faut…

nuisette.jpgC’est d’ailleurs aussi pour ça que dans les premiers temps on fait pipi en silence, on garde nos rots pour nous même si on vient de s’envoyer une canette entière de Coca, et on ne mange pas de chips à l’oignon et au fromage au lit.

Oui, nous les filles, on est très fortes pour brouiller les pistes et cacher notre vraie nature, en tout cas au début !

trio-sexy.pngCaraco bordeaux Undiz             Nuisette et culotte Etam            Body en dentelle noir H&M

short-s1-e1510920606613.png

Short bordeaux Undiz

Phase 2

Ça fait maintenant quelques mois qu’on est en couple avec Jules et un soir de cuite, (oui ça arrive), il a gentiment retenu nos cheveux pendant qu’on vomissait dans le caniveau. Après ce cap passé, que dis-je cette péninsule, on peut se dire que le vernis de la femme parfaite en a pris un sacré coup.

thumbnail (1)Alors, on se sent un peu plus en confiance, si Jules nous a vue rendre tripes et boyaux, il pourra sûrement accuser le coup s’il nous voit en pyjama.

Mais on commence doucement, on ne passe de Julia Roberts dans Pretty woman à Bridget Jones en pleine déprime, le gap serait un peu trop violent !

Alors, on prend l’option joli « pantalon d’intérieur » avec un petit t-shirt basique mais à la coupe avantageuse.

trio-pant.pngPantalon jaune Raytiz Undiz    Pantalon en coton Oysho          Pantalon  Princesse tam tam

Phase 3

À peu près un an a passé.

Les sorties se font de plus en plus rares, en plus, c’est l’hiver,il fait froid, alors on est en mode cocooning.Le programme du moment c’est plus soirée Netflix et plateau télé que soirée branchée au Mama shelter.On rentre dans une routine douillette et confortable et forcément le code vestimentaire suit.Au revoir joli « pantalon d’intérieur » et bonjour au total look pilou pilou !Oui, ce pyjama si chaud, si doux, si confortable, si anti-glamour.

pyjSi vous voulez mon avis seul un couple aux fondations solides et un Jules avec une cécité amoureuse très avancée, peut survivre à ce type d’accoutrement !

Et en même temps, je revendique qu’un homme qui partage ma vie doit me prendre exactement comme je suis…

Ma devise : « tu me prends avec mon pilou pilou ou tu rentres chez ta mère ! »

trio-pyj.png  Pyjama  fleuri Oysho                Pyjama rose H&M                     Pyjama à poids Oysho

Phase 4

Là, on passe du côté obscur de la force !!

On a surpris Jules en pleine exploration frénétique de ses narines devant Walking dead.Et de notre côté, on a pris l’habitude de faire pipi la porte des toilettes grande ouverte.

Bref, on est rentrés dans l’air du zéro tabou !

En plus, la fréquence de nos parties de jambes en l’air est plus espacée ! On ne va pas se mentir, l’époque où on faisait l’amour cinq fois par jour est belle et bien révolue. Et c’est normal, on ne peut pas passer sa vie à copuler comme des lapins. Mais le souci est que ces étreintes amoureuses nous réchauffaient …

Le calcul est simple : moins de sexe est égal à moins de chaleur qui est égal à « je me caille les miches !»

combiPrenant en compte ces différents paramètres il y a deux types de comportements :

Comportement numéro 1 :

on tient bon et on se drape dans notre fierté, ou dans ce cas, dans notre pyjama.

Comportement numéro 2 :

on lâche complètement l’affaire et on assume une combi intégrale à tête de licorne en perdant un peu de notre dignité mais en gagnant un max de confort !

trio-combi.png Combinaison chat Undiz         Combinaison licorne ASOS        Combinaison lapin Undiz

Le compromis

Même si je suis plutôt du genre butée, j’ai pris le parti de cultiver l’art du compromis au sein de mon couple.

Et c’est exactement ce sur quoi j’ai planché pour vous ! Un compromis entre la femme sexy qui sommeille en vous et l’égérie de la marque Damart, si chère aux cœurs de nos grand-mères !

compro.jpgMa prescription : un petit short mais avec des jambières, un petit caraco mais avec un maxi gilet en mailles toutes douces.

PS : Les filles, cet article a pour vocation de vous faire rire et passer un moment sympa. Mais voilà le fond de ma pensé : « si votre mec ose vous faire une réflexion désagréable sur votre pyjama, n’hésitez pas à envoyer chier le petit qu’il est !!! »

compromis1.png  Caraco satin Etam             Short rose Undiz       Gilet American vintage   Jambière H&M

compromis2.png  Cardigan long Oysho               Caraco dentelle Undiz                Short Hollister ASOS

 

mode

Mes tops et mes flops des tendances

 topLes tops

 

Le pantalon masculin

Depuis quelque temps, au rayon pantalon c’est de plus en plus la confusion des genres. Si les hommes n’ont plus peur de porter des slims, au rayon femme, les pantalons prennent de l’ampleur et s’approprient les codes du vestiaire masculin.

Très loin d’anéantir notre féminité le pantalon « boyish » nous confère une élégance audacieuse.

Et si c’était la femme qui portait le mieux la culotte ? 

 

pant homme Pantalon casual suit Zara           Pantaon en laine Mango    Pantalon à carreaux Pull&Bear       

 

Le vinyle

Dangereux s’il est mal maîtrisé. Il est vrai que le risque avec la matière vinyle est de sombrer dans la vulgarité.

Il est impératif de le mixer avec des pièces plus sages, pour ne pas tomber dans le piège du sexy trash.

Exit les pièces trop « premier degré » du type legging et robe moulante… On opte plutôt pour un vrai pantalon ou un joli trench pour redonner toutes ses lettres de noblesse à cette matière, à l’ADN follement rock’n’roll !!!

 

vinyl

Trench-coat ASOS                        Short boutonné Bershka          Pantalon Stradivarius

 

 

Le manteau en fourrure colorée

Régressif à souhait, je l’adoreeee !!!

Dans la grisaille de l’hiver, quoi de mieux que cette pièce pour apporter un shoot de vitamine à notre style.

A lui seul il réveille n’importe quel basique et nous donne du style.

Avec en prime, le bonheur d’avoir la sensation d’être enveloppée dans une peluche disco !

 

fourres.png

Manteau court Bershka            Blouson zippé Pull&Bear          Veste Diane Von Furstenberg

 

 

Le jean fuseau

Pour celles qui, comme moi, sont nées dans les années 80, impossible d’oublier les fuseaux à étrier qui ont bercé notre enfance.

Aujourd’hui, je lui préfère la version jean que legging.

Certes, il ne sera peut-être pas au goût de tout le monde, mais il trouvera sa place dans le cœur des fans des eighties tel que moi.

Une époque où la mode était amusante, décomplexée et excentrique, telle la femme parfaite !

 

jean-f.jpg

Jean bleu ciel Pimkie                    Jean Only Denim ASOS              Jean Vero Moda ASOS

 

 

Le pyjama de jour

Qui n’a jamais rêvé d’aller travailler en pyjama ?

Aujourd’hui c’est possible… avec le pyjama de jour.

Loin du pilou pilou, si cher à nos nuits d’hiver.

Il s’habille de matières plus chics et de jolis imprimés, pour nous donner une allure faussement nonchalante.

Ce vêtement réussit le pari compliqué d’allier coolitude et raffinement.

Le terme pyjama party pourrait bien prendre un tout autre sens. Et si le pyjama de jour remplaçait la robe de soirée ?…

 

pyj b

Chemise ample H&M                Combinaison Monoprix          Tunique longue Zara

Pantalon ample H&M                                                                      Pantalon ample Zara

 

 

       top flop   Mi top, mi flop   

 

 

Le velours

Il est dans les deux catégories car il y a velours et velours.

A mon grand désarroi, c’est le retour du velours, frappé à toutes les sauces.

A petite dose, sous forme de pièce minimaliste comme un petit top à fines bretelles passe encore…

Mais le souci, c’est qu’on le retrouve souvent associé à d’autres tendances telles que les volants, les perles brodées ou encore l’imprimé fleuri et là je frôle l’overdose visuelle, voire la nausée !

top velour stradi

Et de l’autre côté, il y a le velours ras et côtelé, et tout de suite ce n’est plus la même histoire.

Pantalon au tombé impeccable, veste de dandy. Ce velours-là émane une classe toute british.

 

velours.png

Derbys à bride Zara                         Blazer Vera Boden                  Pantalon Max Mara

 

flopLes flops

 

Le pull chenille

Souvenir trop vivace de mes années ingrates de pré-adolescente, le pull chenille ne trouvera jamais grâce à mes yeux.

Cauchemar d’une rentrée de 6ème avec un pull chenille couleur orange casimir choisi par ma chère maman.

Et déjà l’impression de porter le pull le plus ringard de la classe, si ce n’est de la terre.

Alors ce n’est sûrement pas à l’âge adulte que je vais lui accorder mes faveurs. Je préfère de loin me lover dans un de mes cachemires.

Et oui la Poule peut être un peu snob parfois !!!!

pull chenille2

 

Le pantalon à bandes latérales

Dans le meilleur des cas, il nous remémorera la Spice Girl, Mel C, et les boums endiablées où l’on chantait à tue-tête Wannabe.

Mais malheureusement, il évoque aussi les cours de sport au collège, où en plus de devoir faire des efforts physiques insurmontables, on devait se coltiner le dit pantalon, qui soyons honnête n’a jamais flatté l’allure d’aucune adolescente.

Alors pourquoi s’infliger ça à l’âge adulte ?

pantalon bande

 

Les bottines chausettes

Les bottines chaussettes ou les « bottines de maman » comme je les appelle.

C’était les chaussures préférées de nos mamans dans les années 90.

Et si aujourd’hui, je ferais bien un casse dans le dressing de ma mère pour lui piquer son bombers Schott, je laisserai sa paire de bottines chaussettes derrière moi sans même un regard.

J’adore les chaussures de toutes sortes mais là, je n’adhère vraiment pas à cet hybride. Je pense que dans la vie il faut choisir : soit t’es une bottine soit t’es une chaussette, mais les deux à la fois, pour moi, ça ne fonctionne pas !!!

bottine chausette

 

Les volants

Là, je sais que je ne vais pas me faire beaucoup de copines !!

Je m’attaque à ce qui a sûrement dû être LA tendance forte de l’été dernier et qui perdure cette saison.

Mais personnellement, je n’en peux plus de cette avalanche froufrou.

Il me ramène immanquablement à l’image d’une femme douce, fragile et fleur bleue …Beuuurk !!!!

Ai-je envie d’être cette femme ?

Non, sûrement pas !

chemise à volant2

 

 

Le pull à message

En faisant mes recherches pour vous… Dans le flot abondant des pull-overs, je suis tombée sur cette horreur !!!

Pardonnez-moi si je ne pèse plus mes mots mais il y a des limites à ce qu’un être humain peut supporter, ou dans ce cas précis, porter !!

Ces dernières années ça a été le grand défilé des sweats et des t-shirts à message, dont je suis moi-même très cliente.

Mais il faut admettre, que la version pull est très loin d’avoir l’aura cool qu’avait notre sweat Rad, ce serais même plutôt l’inverse.

Tout droit sorti d’une collection de chez Jennyfer dans les années 90, cette chose n’aurait jamais dû renaître de ces cendres !!

pull à message