Billet d'humeur/ Humour, mode

Sexe, mensonge et pyjama !!!

sexe, mensonge et pyjamaLe froid est définitivement de retour. Plus question de déambuler en tenue légère chez nous, sauf si on a un chauffage qui nous donne l’impression d’être à Copacabana !

Soyons honnête, même si vous êtes « trop belle au naturel » comme l’a chanté Doc gynéco le pyjama n’a jamais été l’atout sexy des femmes.

Et ça même si vous l’appelez pantalon d’intérieur comme c’est devenu la mode depuis quelques années. C’est comme quand j’étais caissière chez Go sport pendant mes études. On nous appelait les hôtesses de caisse pour que ça
 paraisse plus valorisant mais le résultat était le même, je passais mes après-midi à encaisser des clients casse couilles, point barre !!

C’est pareil pour notre « pantalon d’intérieur », il s’agit juste d’un pyjama avec un nom de scène !

Ce que je trouve amusant, c’est la façon dont notre tenue d’intérieur évolue au fil du temps dans une relation de couple. Petit récap …

Phase 1

C’est le début de la relation, donc forcément on a envie de donner une bonne image à Jules, peu importe la situation…

C’est pour ça qu’on traîne des soirées entières en sous-vêtements sexy ou en nuisette affriolante, le but étant de lui faire croire que vous êtes une femme toujours au top ! Alors qu’on sait très bien que n’importe quel être humain normalement constitué ne peut pas toujours l’être… Mais bon, c’est le début, j’ai envie de dire il faut ce qu’il faut…

nuisette.jpgC’est d’ailleurs aussi pour ça que dans les premiers temps on fait pipi en silence, on garde nos rots pour nous même si on vient de s’envoyer une canette entière de Coca, et on ne mange pas de chips à l’oignon et au fromage au lit.

Oui, nous les filles, on est très fortes pour brouiller les pistes et cacher notre vraie nature, en tout cas au début !

trio-sexy.pngCaraco bordeaux Undiz             Nuisette et culotte Etam            Body en dentelle noir H&M

short-s1-e1510920606613.png

Short bordeaux Undiz

Phase 2

Ça fait maintenant quelques mois qu’on est en couple avec Jules et un soir de cuite, (oui ça arrive), il a gentiment retenu nos cheveux pendant qu’on vomissait dans le caniveau. Après ce cap passé, que dis-je cette péninsule, on peut se dire que le vernis de la femme parfaite en a pris un sacré coup.

thumbnail (1)Alors, on se sent un peu plus en confiance, si Jules nous a vue rendre tripes et boyaux, il pourra sûrement accuser le coup s’il nous voit en pyjama.

Mais on commence doucement, on ne passe de Julia Roberts dans Pretty woman à Bridget Jones en pleine déprime, le gap serait un peu trop violent !

Alors, on prend l’option joli « pantalon d’intérieur » avec un petit t-shirt basique mais à la coupe avantageuse.

trio-pant.pngPantalon jaune Raytiz Undiz    Pantalon en coton Oysho          Pantalon  Princesse tam tam

Phase 3

À peu près un an a passé.

Les sorties se font de plus en plus rares, en plus, c’est l’hiver,il fait froid, alors on est en mode cocooning.Le programme du moment c’est plus soirée Netflix et plateau télé que soirée branchée au Mama shelter.On rentre dans une routine douillette et confortable et forcément le code vestimentaire suit.Au revoir joli « pantalon d’intérieur » et bonjour au total look pilou pilou !Oui, ce pyjama si chaud, si doux, si confortable, si anti-glamour.

pyjSi vous voulez mon avis seul un couple aux fondations solides et un Jules avec une cécité amoureuse très avancée, peut survivre à ce type d’accoutrement !

Et en même temps, je revendique qu’un homme qui partage ma vie doit me prendre exactement comme je suis…

Ma devise : « tu me prends avec mon pilou pilou ou tu rentres chez ta mère ! »

trio-pyj.png  Pyjama  fleuri Oysho                Pyjama rose H&M                     Pyjama à poids Oysho

Phase 4

Là, on passe du côté obscur de la force !!

On a surpris Jules en pleine exploration frénétique de ses narines devant Walking dead.Et de notre côté, on a pris l’habitude de faire pipi la porte des toilettes grande ouverte.

Bref, on est rentrés dans l’air du zéro tabou !

En plus, la fréquence de nos parties de jambes en l’air est plus espacée ! On ne va pas se mentir, l’époque où on faisait l’amour cinq fois par jour est belle et bien révolue. Et c’est normal, on ne peut pas passer sa vie à copuler comme des lapins. Mais le souci est que ces étreintes amoureuses nous réchauffaient …

Le calcul est simple : moins de sexe est égal à moins de chaleur qui est égal à « je me caille les miches !»

combiPrenant en compte ces différents paramètres il y a deux types de comportements :

Comportement numéro 1 :

on tient bon et on se drape dans notre fierté, ou dans ce cas, dans notre pyjama.

Comportement numéro 2 :

on lâche complètement l’affaire et on assume une combi intégrale à tête de licorne en perdant un peu de notre dignité mais en gagnant un max de confort !

trio-combi.png Combinaison chat Undiz         Combinaison licorne ASOS        Combinaison lapin Undiz

Le compromis

Même si je suis plutôt du genre butée, j’ai pris le parti de cultiver l’art du compromis au sein de mon couple.

Et c’est exactement ce sur quoi j’ai planché pour vous ! Un compromis entre la femme sexy qui sommeille en vous et l’égérie de la marque Damart, si chère aux cœurs de nos grand-mères !

compro.jpgMa prescription : un petit short mais avec des jambières, un petit caraco mais avec un maxi gilet en mailles toutes douces.

PS : Les filles, cet article a pour vocation de vous faire rire et passer un moment sympa. Mais voilà le fond de ma pensé : « si votre mec ose vous faire une réflexion désagréable sur votre pyjama, n’hésitez pas à envoyer chier le petit qu’il est !!! »

compromis1.png  Caraco satin Etam             Short rose Undiz       Gilet American vintage   Jambière H&M

compromis2.png  Cardigan long Oysho               Caraco dentelle Undiz                Short Hollister ASOS

 

beauté, Billet d'humeur/ Humour

Pourquoi j’ai cru que j’étais maquée à ma box beauté ?!!!!

box custom

Ça fait maintenant un peu plus de deux ans et demi que je me suis lancée dans l’aventure des box beauté. Et j’y ai trouvé un étonnant parallèle avec les histoires d’amour!!!

Je vous raconte… 

 

Prélude

Printemps 2015, une bonne copine me parle de la Birchbox. Elle me dit que c’est vraiment génial, que ça va changer ma vie et que je ne serais vraiment pas déçue …

Déjà là, j’ai l’impression d’être dans la situation où une copine essaye de me caser avec un mec de sa connaissance. Et évidement le mec en question est absolument parfait pour moi !

Devant ce tableau idyllique je me laisse tenter et je m’abonne donc à la Birchbox.

Le début de la relation

L’attente, qui a précédé la réception de ma première box, a été assez similaire à celle ressentie avant un premier rencard !!

Mêmes symptômes : impatience, appréhension, excitation, peur d’être déçue et j’en passe…

C’est un peu, comme avec un rendez-vous Meetic. On ne sait jamais si la photo sur le site et la réalité vont coïncider !

Le jour J est enfin arrivé. La première box arrive. Et là, c’est exactement comme avec un mec. Tout d’abord, il y a l’attrait de la nouveauté, puis je commence à jauger les qualités et les défauts…

Soyons honnête, ce premier rendez-vous n’est pas parfait mais il y a quand même pas mal de choses positives (chez cette box ou chez cet homme).

Et comme dans une relation avec un homme, je me dis que ma box va apprendre à me connaître, que j’arriverais à la faire changer avec le temps pour qu’elle réponde mieux à mes attentes.

Avec la box, c’est quand même plus facile que dans un couple, parce qu’il y a les questionnaires de satisfaction : « Avez-vous aimé tel produit ? Voulez-vous recevoir plus de maquillage ? Qu’avez-vous pensé du design de la box de novembre ? »

Mais avec les hommes pas de questionnaire. C’est à nous d’exprimer nos opinions et notre mécontentement sans que l’on ne nous ai rien demandé. Au risque de passer pour une emmerdeuse !
thumbnail

La relation établie

En amour, comme en box beauté, il y a des hauts et des bas.

Parfois c’est l’euphorie, la passion et à d’autres moments on s’ennuie un peu…

Mais partant du principe qu’aucune relation n’est parfaite, on prend sur nous et il faut le dire, on se ment un peu à nous-même.

On se dit qu’il y a plus de hauts que de bas, qu’on ne trouvera sûrement pas mieux ailleurs.

Et puis les petites habitudes et les rituels s’installent. Cette routine est tout de même assez confortable, comme pourrait l’être notre vieille paire de chaussons douillets !

Sans compter que votre box, comme votre homme, n’hésitera pas à vous faire miroiter des jours meilleurs afin de vous garder.

La box vous annoncera une belle surprise pour noël et votre anniversaire ou une collab’ sympa.

L’homme vous dit qu’il va faire plus attention à vous et vous offrir des fleurs plus souvent c’est-à-dire, au moins une fois l’an !

Mais dans les deux cas, on est quasiment toujours déçue parce que tout ça n’est que « parole, parole, parole et toujours des paroles » (Dalida était tellement dans le vrai).

La rupture

Je suis au téléphone avec ma sœur, abonnée elle aussi à la Birchbox et comme d’habitude on se fait un petit débrief de la box du mois.

Et depuis quelques mois on est déçues… On reçois des produits qu’ont a déjà eu est pas qu’une fois ( j’ai un stock de shampoing sec pour cette vie et toutes celles à venir) ou pas du tout adapté à nos besoins!!

C’est là que ma frangine lâche la bombe : « Je vais me désabonner et chercher une autre box !! ».

Vous allez trouver ça dingue mais je n’y avais jamais pensé. J’étais enlisé avec mon abonnement Birchbox comme on s’enlise dans une mauvaise relation de couple !!

Je ne sais pas à quoi cela est dû. Peut-être à l’habitude, à l’espoir que les choses s’amélioreront ou tout simplement au fait que j’ai laissé faire les choses sans voir le temps qui passe.

Ma sœur m’a sorti de mon « Birchbox-coma » et là je suis bien réveillée et décidée à passer à autre chose.

Mais là, comme dans une vraie rupture, rien n’est simple.

Déjà, trouver comment se désabonner n’est pas aisé.

Ensuite le processus est long. Birchbox me pose tout un tas de questions sur les raisons de mon départ.

On entre dans la parade typique du « ce n’est pas toi ! Le problème vient de moi » !

Ils essayent quand même de vous retenir, en vous disant que la prochaine box va être extraordinaire. C’est tout juste s’ils ne sont pas prêts à vous proposer mariage et enfants.

Et là, j’hallucine ! Après avoir répondu à toutes leurs questions, ils me demandent encore : « Etes-vous sûre de vouloir nous quitter ? », accompagné d’une animation avec un bonhomme qui pleure à chaudes larmes.

C’est clair! Ce que je suis en train de vivre avec ma box est bel et bien une rupture en règle !!

 

thumbnail (1)

Un nouveau départ

Enfin libérée de mon engagement avec Birchbox, je me lance à la recherche d’une remplaçante.

Je traîne sur internet pendant environ un quart d’heure, avant de me jeter sur la première box venue, c’est-à-dire, la Beautyful box.

C’est exactement comme quand on sort d’une rupture. On embrasse le premier mec venu dans un bar en étant passablement éméchée. C’est la transition quoi !

Deux box plus tard, je ne suis pas convaincue. Produit endommagé, goodies pas térrible... Je décide de résilier pour m’abonner à la Glossybox.

Et oui, c’est la phase où l’on se débarrasse du mec de transition pour aller vers quelqu’un qui nous correspond plus et avec qui on envisage un avenir.

Mais pas de rupture chez Beautyful box ! Cela n’existe pas. Il s’agit d’une suspension comme pour ne pas rendre la chose définitive. Une façon de nous dire « tu reviens quand tu veux, je serais toujours là pour toi… » ! Bref, cette box là croit que l’on est en break mais moi je sais que c’est un point final !

J’ai reçu la première Glossybox et elle est super. Premier rencard de folie! Je sens qu’on est parti pour une belle et grande histoire d’amour !!!

Bref, j’ai cru que j’étais maquée avec ma box !!!

thumbnail (2)