Billet d'humeur/ Humour

La Parisienne est-elle vraiment une connasse?!!!

Depuis maintenant bien longtemps on a collé l’étiquette de connasse à la

LAPOULEPARISIENNEILLU 3
Illustration de Aude Tossou

Parisienne.

Mais une connasse c’est quoi ? A la base, cette insulte désigne une femme bête, mais comme beaucoup de mot il a perdu son sens premier.

Quand on parle de la « connasse Parisienne » on pense surtout à une femme froide, hautaine, désagréable et m’as-tu-vu.

Le grand poète, Doc gynéco, dit des Parisiennes : « la fille de la ville est agressive comme un flic en civil ».

C’est dire l’image de merde que l’on renvoi !

Moi, ce que j’en dit c’est que Paris est une jungle hostile et qu’y évoluer relève du parcours du combattant.

Oui il m’arrive souvent d’être une connasse et j’assume pleinement, parce que selon moi pour survivre dans Paris c’est juste la condition sine qua non.

Allez, on fait un petit tour d’horizon des situations dans lesquelles je peux être connasse et fière de l’être.

Dans la rue

Une fois, je me baladais dans le quartier des Halles et je suis passée devant un pote sans même le voir. C’est lui qui m’a interpellé et il m’a fait cette réflexion : « c’est dingue la gueule que tu tires quand tu marches dans la rue. Tu as l’air super dure et fermée, tu ne calcules personnes, on dirait que tu fais la gueule ! »

Il faut savoir que je n’ai pas toujours été comme ça. Quand j’étais jeune je me baladais dans les rues de Paris avec une décontraction hors norme et un sourire aimable, pour toutes les personnes qui croisaient mon chemin (j’étais dans ma période hippy). Le problème, c’est que je me suis vite rendu compte qu’avec cette attitude de bisounours, j’attirais tous les relous se trouvant à 1km à la ronde.

J’étais la meilleure amie des punks à chien bourrés, des dragueurs insistants et maladroits (pour ne pas dire casse-couille) et des petits vieux qui n’ont personne à qui parler !

Au bout d’un moment j’en ai eu juste ras-le-bol d’être celle que l’on vient toujours emmerder dans la rue et j’ai changé d’attitude.

Maintenant quand je sors, je mets ce que j’appelle mon « masque de combat ». Cela se résume au sourire d’une gardienne de prison allié à un doux regard de tueuse à gage !!

C’est triste de devoir en arriver là mais c’est le seul moyen que j’ai trouvé pour avoir la paix…

Donc si vous me croisez dans la rue et que je vous fusille du regard, pas d’inquiétude je ne suis ni armée, ni dangereuse je suis seulement une Parisienne de base qui n’a pas envie qu’on lui pollue son atmosphère !!!

 

Dans le métro

Le métro, c’est le pire du pire ! C’est typiquement l’endroit qui fait ressortir la garce qui est en moi !! Globalement dans le métro je ne supporte rien ni personne… En même temps je ne vois pas comment ça pourrait être une partie de plaisir… Qui aime devoir entendre la conversation totalement débile de l’ado assise en face de soi, qui parle tellement fort que tu as l’impression qu’elle donne un one-woman-show ?!!

Ou encore, qui kiffe les odeurs chelous de bouffe non identifiée que les gens ramènent dans le métro ?

Moi, ce que j’aime le plus, c’est être compressée comme une paire de nibards qui passe une mammographie avec la tête bloquée sous l’aisselle d’un inconnu, je dois dire que là je suis vraiment au comble du bonheur !!

Du coup je deviens « the Queen of connasse » !

En même temps, il y a de quoi ! Quand le métro est blindé, que je crois voir une place de libre pour m’asseoir, que je me faufile tant bien que mal en y laissant presque un bras et mon sac à main… Et tout ça pourquoi ? Pour me rendre compte qu’une autre connasse an niveau bien plus élevé que le mien, a gentiment mis son sac sur la place que j’avais repéré, alors que tout le monde dans le wagon rêve de pouvoir se caler pour éviter de se retrouver la face écrasée contre une vitre. Je pète un câble :

« Ça va ? Ça ne vous dérange pas de monopoliser une place pour votre sac moisi alors que le métro est plein à craquer ? Vous avez pas l’impression d’abuser ? »

Oui je sais j’aurais pu, demander poliment mais pourrir les plus connasses que moi c’est ma passion !!

Le métro me rend agressive et quand je suis sur le point de me sortir de cet enfer, gare à celui qui se mettra en travers de ma route. Dès que ma station approche je suis au taquet, je me mets dans l’axe de la porte de sortie et je me concentre comme Usain Bolt sur la ligne de départ au JO. Mais il y a toujours deux ou trois boulets devant moi pour me boucher le passage. Si les-dits boulets avaient la présence d’esprit de s’écarter pour me délivrer ça irait, mais non !

Je suis là :

« Pardon ! Pardon ! Pardon ! Pardon je voudrais sortir ! »

Toujours aucunes réactions !

« Putain tu bouges oui ou merde ? »

Je n’attends jamais la réponse, je fonce dans le tas et tant pis si je dois faire des blessés ! En même temps j’avais dit pardon !

Bref, si dans le métro vous ne vous comportez pas un minimum comme une connasse, vous prenez le risque de finir asphyxiée, de rester dans la rame jusqu’au terminus ou de mourir à cause des vapeurs toxiques du gentil monsieur qui se sert de son dessous de bras comme d’un parasol pour vous abriter du peu d’air respirable qui subsiste dans la rame.

 

Au café

Viens le moment de félicité ou je me pose en terrasse avec une pote pour boire un petit café.

Enfin, c’est ce que je croyais avant qu’un mec ne nous coupe la parole pour quémander une clope. Et oui, même en terrasse on n’est pas à l’abri de ses fumeurs infoutus de s’acheter un paquet de clope bien qu’il porte une paire de baskets à 200 euros.

Moi je fume mais je ne fais pas chier les gens en leur demandant de sponsoriser mon futur cancer des poumons !

Il y a aussi, le vendeur de fleurs à la sauvette qui essaye de me refourguer une rose, me croyant en pleine love story avec ma meilleure pote.

Mais, le must c’est quand même le sale gosse qui braille pour je ne sais qu’elle raison deux tables plus loin.

Sans déconner, si j’avais envie de me coltiner ce genre d’ambiance j’irais à un concert de Chantal Goya ou me taper la Reine des neiges sur glace !

Je n’ai rien contre les mômes mais je les préfère en mode silencieux, pour pouvoir apprécier à sa juste valeur mon expresso à 5 euros !

 

Il y en a sûrement qui doivent se dire : « cette nana est atroce… »

Mais, si vous êtes une Parisienne et que vous êtes honnête avec vous-même.

Vous admettrez qu’il y a un peu de vous dans la connasse que je viens de décrire !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s